Comment bien exposer une photo ? Savoir régler son appareil et le comprendre pour avoir des photos correctement exposé est la base en photographie. Une photo sous-exposée ou surexposée et c’est la catastrophe. Je vais vous expliquer dans cet article comment bien exposer une photo grâce aux 3 piliers du triangle de l’exposition : l’ouverture, la vitesse et les ISO. Comment fonctionnent-ils entre eux et comment jongler avec les réglages pour obtenir une photo bien exposer à coup sûr.

L’exposition en photo, qu’est ce que c’est ?

Définition : C’est tout simplement le fait d’avoir une photo bien exposée. C’est à dire ni trop sombre (sous-exposée) ni trop claire (surexposée)

Exemple en image de la même photo avec les différentes exposition 

photo sous exposée exemple
exemple photo bien exposée
exemple photo sur exposée

De gauche à droite : photo sous-exposée, bien exposée et surexposée. Vous comprenez maintenant l’importance de bien régler votre boitier pour sortir une photo bien exposée. 

Comment gérer les paramètres du triangle de l’exposition ?

Je vous conseille fortement à lire mon article sur le triangle de l’exposition si vous ne maîtriser pas le sujet, cela vous sera utile pour comprendre comment les 3 paramètres que sont l’ouverture, la vitesse et les ISO fonctionnent ensemble et comment les régler pour avoir une photo bien exposée.

Comprendre comment chaque paramètre agit sur l’exposition

Afin de vous faire assimiler plus facilement comment agit chaque paramètre du triangle de l’exposition sur votre photo et comment les manipuler, je vais utiliser une métaphore très connu par les photographes.

Reprenons les 3 paramètres et leur rôle dans la métaphore que je vous explique juste après :

  • La vitesse = temps que le robinet coule
  • Ouverture =  débit de l’eau
  • ISO = taille du verre

Imaginez un robinet avec un verre d’eau en dessous, prêt à être rempli. Dans mon cas, l’eau sera la lumière. Pour avoir une photo bien exposée, le verre d’eau devra être parfaitement rempli à ras bord. Une certaine quantité de lumière (d’eau) devra atteindre le capteur (le verre d’eau). Si l’eau déborde, la photo sera surexposée, si le verre n’est pas assez rempli, la photo sera sous exposée.

Comment faire pour que le verre soit bien rempli ? Il faut maîtriser le débit de l’eau en fonction de la taille du verre grâce aux réglages du robinet (l’appareil photo). Si on reprends les paramètres du triangle de l’exposition, adaptée à la métaphore, vous pouvez en maîtriser 2 afin que le verre ne soit pas trop rempli depuis votre appareil photo (le robinet) :

  1. La vitesse = temps que le robinet coule
  2. l’ouverture =  débit de l’eau

Vous avez la possibilité de gérer le temps pendant l’eau coule (la vitesse) et le débit de l’eau (l’ouverture) dans le but de bien remplir votre verre à ras bord = photo bien exposée.

portrait de femme bien exposé

Un portrait de femme bien exposé

Si vous laissez votre robinet couler à faible débit, peu d’eau remplira le verre (peu de lumière touchera le capteur, petite ouverture). Il faudra donc le laissez couler plus longtemps (vitesse plus lente en photo) afin que le verre soit bien rempli.

Au contraire, si vous ouvrez les vannes au maximum, il y aura beaucoup d’eau qui coulera dans le verre (grande ouverture). Il faudra alors la laisser couler moins longtemps (vitesse rapide).

C’est à vous de bien jauger le temps et l’ouverture selon les conditions (la grandeur du verre) pour avoir une photo bien exposée :).

Exemples avec les diaphragmes 

  • Si vous ouvrez le débit d’eau de 1 diaphragme (2 fois plus d’eau), il faudra réduire le temps que l’eau coule de 1 diaph aussi (coule 2 fois moins longtemps).
  • Si vous diminuer le temps que l’eau coule de 3 diaph (8 fois moins de temps pendant laquelle l’eau coule – 2x2x2), il faudra augmenter le débit de l’eau de 3 diaph (8 fois plus de débit) afin que le verre soit bien rempli

Important : c’est toujours une question d’équilibre entre la vitesse et l’ouverture. si vous augmentez de 2 diaph, contre balancer par 2 autre diaph. Equilibrez le plus possible avec la vitesse ou l’ouverture selon le rendu que vous souhaitez obtenir. En dernier recours, augmentez les ISO le moins possible car ils dégradent au fur et à mesure votre image.

Comprendre l’exposition par la pratique 

La théorie c’est bien, la pratique c’est mieux. Je vais vous donner un exemple de réglages d’une photo bien exposée. Nous verrons les réglages à faire si nous modifions un des paramètres afin que la photo reste bien exposée.

Réglage pour une photo bien exposée : 

  • Ouverture =  f/5.6
  • Vitesse : 1/250
  • ISO = 100
  • Objectif : 85mm f/1.4 non stabilisé
  • Capteur : plein format

Imaginons que vous souhaitez avoir davantage de bokeh (faible profondeur de champ, un meilleur flou d’arrière plan), il faudra que vous ouvrez plus grand votre diaphragme. 

Si vous décidez d’ouvrir à f/1.4 (l’ouverture maximum de l’objectif photo ici), vous remarquez que vous allez ouvrir de 4 diaph, c’est à dire que 16 fois plus de lumière va passer. 

f/5.6 -> f/4 -> f/2.8 -> f/2 -> f/1.4

Si vous restez avec les mêmes réglages de départ et en modifiant simplement l’ouverture, votre photo va être surexposée puisque 16 fois plus de lumière passera pour atteindre votre capteur alors que la vitesse est la même.

Solution ? Equilibrez ! Comme je vous l’avais dit auparavant, si vous ouvrez de 4 diaph un réglage, équilibrez en fermant 4 diaph l’autre paramètre qui sera ici la vitesse. La vitesse devra être plus rapide de 4 diaphragmes.

1/250 -> 1/500 -> 1/1000-> 1/2000->1/4000

Nouveau réglage pour une photo bien exposée :

  • Ouverture =  f/1.4
  • Vitesse : 1/4000
  • ISO = 100

D’autres exemples d’équilibres :

f/8 – 1/125 – 100 ISO

=

F/5.6 – 1/250 – 100 ISO

=

f/4 – 1/500 – 100 ISO

Dans cet exemple, j’ai à chaque fois augmenter l’ouverture de 1 diaphragme et diminuez la vitesse de 1 diaph afin d’équilibrer pour avoir une photo toujours bien exposée.

Je vous conseille de pratiquer afin d’assimiler la mécanique et être à l’aise dans les réglages de votre appareil. Mettez vous en mode manuel (M), prenez un objet, trouvez la bonne exposition et ensuite équilibrer les réglages en fonction du changement de la vitesse, de l’ouverture ou des ISO.

Comment trouver la bonne exposition rapidement ?

Vous savez désormais comment bien exposer une photographie et la notion d’équilibre entre l’ouverture, la vitesse et les ISO. Lorsque j’ai débuté la photo et après m’être renseigné sur le sujet, je me disais “mais le temps que je trouve la bonne exposition, mon sujet ou la scène que je voulais capturer a déjà disparu”.

En effet, ce que je vous ai appris au début de cet article concerne les réglages des paramètres en mode manuel : c’est vous qui devez régler chaque paramètre pour trouver le bon équilibre et mon dieu que ça peut prendre du temps lorsqu’on débute.

Je vous rassure, vous n’êtes pas obligé d’utiliser ce mode (je le déconseille dans 90% des cas) et je vais à présent vous parler des 2 principaux modes sur votre appareil photo reflex ou hybride pour trouver la bonne exposition, le tout selon ce que vous souhaitez photographier.

Les différents modes pour bien exposer une photo 

Je ne shoote quasiment jamais en mode manuel car les boîtiers d’aujourd’hui (reflex, hybride…) sont devenus si performant en mode priorité à l’ouverture ou priorité à la vitesse que je ne me fatigue pas à perdre du temps à trouver le combo parfait entre ouverture et vitesse pour réussir mes portraits.

Je vais vous parler de ces 2 modes semi-automatique qui vous aideront, selon le rendu que vous voulez obtenir, à bien exposer votre photo en quelques secondes.

Le mode priorité ouverture : A ou AV

C’est simple : vous allez choisir l’ouverture avec laquelle vous voulez shooter et l’appareil photo réglera automatiquement la vitesse afin que votre photographie soit bien exposée. C’est le mode que j’utilise pour 90% de mes portraits car ils sont la plupart du temps statiques. La vitesse m’importe donc peu.

mode A sony a7r3

Je vous recommande ce mode si vous débutez en photo. Il vous permettra de contrôler la profondeur de champ (pdc) et donc de réaliser 85% à 90% de vos photos quotidienne.

  • Vous souhaitez faire un portrait avec peu de profondeur de champ = vous allez choisir une grande ouverture sans vous souciez de la vitesse
  • Une photo de portrait où le paysage est magnifique donc vous souhaitez une faible pdc = une petite ouverture. Là aussi, l’appareil réglera automatiquement la vitesse.

Cela a été une révélation lorsque j’ai débutez la photo. Evidement il faut comprendre comment le triangle de l’exposition fonctionne mais ce mode m’a fait gagner énormément de temps. J’ai pu me concentrer sur mon sujet et sur ce que je voulais photographier et non sur les réglages, savoir combien de diaph je devais ouvrir ou fermer pour équilibrer.

Attention cependant. Comme je vous l’avais dit dans mon article sur le triangle de l’exposition, il faut toujours respecter la règle du 1 pour 1 pour éviter le flou de bougé :

Longueur focale = vitesse minimum à utiliser (temps de pose) 

Prenons un exemple concret avec les réglages suivant :

  • Objectif : 85mm
  • Mode : AV ou A (priorité ouverture)
  • Ouverture du diaphragme : f/2.8
  • ISO : 100

Avec ce réglage, l’appareil règle la vitesse automatiquement à 1/250. Je suis donc bon, la vitesse dépasse les 1/125, elle est assez rapide pour éviter le flou de bouger.

Maintenant, je souhaite ouvrir à f/8 (je ferme de 3 diaph). L’appareil va donc automatiquement proposer une vitesse plus lente (afin de faire passer plus de lumière pour compenser une ouverture plus petite) de 3 diaph. 

portrait de femme dans la nature en mode priorité ouverture

Avec cette nouvelle ouverture de f/8, la vitesse sera de 1/30 (de 1/250 à 1/30 il y a 3 diaph). Vous voyez qu’elle est sous la vitesse de sécurité de 1/125 pour mon objectif 85mm, je ne dois pas allez sous cette vitesse pour m’assurer que ma photographie soit nette. Cette vitesse d’obturation est trop lente, ce qui va me poser un problème de flou de bougé.

Mais alors, comment faire pour palier à ce problème vu qu’on ne peut que modifier l’ouverture sur le mode AV ou A ?

Les ISO les amis 🙂 Lorsque vous êtes en priorité ouverture et que la vitesse est trop lente, il vous reste la carte des ISO pour équilibrer les diaph et avoir votre photo bien exposée. En augmentant les ISO, l’appareil va automatiquement augmenter la vitesse à valeur équivalente en diaph.

Ici vous allez donc monter les ISO de 3 diaph soit les régler à 800 ISO et la vitesse s’ajustera à 1/125. 

Important : en mode priorité ouverture, régler celle-ci selon le rendu que vous souhaitez avoir. Si la vitesse est ok (= ou au dessus de la vitesse de sécurité) alors shootez. Si la vitesse est trop lente, alors monter en ISO jusqu’à temps d’atteindre cette vitesse de sécurité.

Récapitulatif des étapes avant votre prise de vue :

  1. Voulez vous un arrière plan flou ou net ?
  2. Réglez l’ouverture, via la molette prévu à cet effet, selon votre envie : grande ouverture = arrière plan flou et petite ouverture = arrière plan net
  3. Mettez vous à ISO 100 
  4. Vérifiez la vitesse de sécurité selon votre objectif (règle du 1 pour 1)
  5. Si la vitesse est ok : regardez dans le viseur, cadrez et shootez
  6. Si la vitesse est trop lente = monter les ISO jusqu’à atteindre la vitesse de sécurité puis cadrez et appuyez sur le déclencheur.

Ce sont des étapes de bases qui sont applicables dans la majorité des cas. Je ne le répèterai jamais assez mais pour être à l’aise avec ces principes : pratiquer ! Depuis chez vous, mettez le mode priorité à l’ouverture, modifier l’ouverture et voyez comment la vitesse se modifie en même temps. Aussi modifier la sensibilité des ISO et voyez comment la vitesse s’ajuste.

Le mode priorité vitesse : TV ou S

Dans ce mode, vous allez choisir la vitesse à laquelle vous voulez prendre une photo et votre appareil photo gérera automatiquement l’ouverture afin d’exposer correctement votre cliché. Il varie selon les marques, dans mon cas, j’utilise un Sony A7R III et le mode priorité vitesse est indiqué avec un S.
 
mode priorité vitesse

Quand utilisez le mode priorité vitesse ?

Il y a, selon moi, deux cas pour utiliser ce mode :

  1. Vous souhaitez figer le mouvement : imaginons un sujet rapide (un sportif, une voiture, une moto, un animal, un enfant qui joue) et vous souhaitez le figer sur votre photo. Dans ce cas et selon  la rapidité de votre sujet, vous opterez pour une vitesse plus ou moins rapide.
  2. Vous souhaitez montrer le mouvement. Dans ce cas, vous voulez montrer au spectateur le mouvement, vous utiliserez une vitesse plus ou moins lente selon l’effet désiré

Concernant les diaphragmes et la notion d’équilibre, c’est exactement le même principe que pour le mode priorité ouverture : réduire d’1 diaph la vitesse et vous devrez augmentez d’un diaph l’ouverture ou les ISO.

Quelques exemples de photos prisent avec le mode priorité vitesse :

Vitesse rapide pour figer le mouvement : ici c’est ce que l’on appelle un flou filé. 

figé le mouvement d'une moto en photo

Vitesse lente pour montrer les cheveux du modèle en mouvement 

mouvement des cheveux en photo mode tv

Plus vous opterai pour des vitesses lentes (pose longue) et plus votre boîtier enregistrera les mouvements de votre sujet. Pas mal de photographes utilisent cette tecnhique photo pour avoir un rendu très artistique et qui change de ce qu’on a l’habitude de voir en photographie, que ce soit de portrait ou de paysage. A noter que pour des vitesses lentes et très lente, il faudra utiliser un trépied pour éviter le flou de bougé.

Bien exposer une photo : conclusion

Vous savez désormais comment bien exposer une photo et surtout rapidement. Je vous invite à bien comprendre la notion d’équilibre entre l’ouverture, la vitesse et les ISO, de pratiquer en photographiant des objets chez vous. Testez les 2 modes semi-auto priorité ouverture et priorité vitesse, avec plus ou moins de luminosité dans la pièce. 

Le but est que vous soyez à l’aise ces 2 modes et votre appareil photo. Vous verrez qu’avec un peu de pratique, tout va être simple et vous penserez davantage à être plus créatif au lieu de vous prendre la tête avec les réglages.

Si vous avez des questions ou des retours, on se retrouve dans la partie commentaires, je répond à tout le monde 🙂